Vers holorimes

Publié le par Finally Over

Offrez-vous les services orthographiques (correction, coaching...) d'un champion du monde de Scrabble® dans la catégorie Prestations.

Vers holorimes ou olorimes : vers qui se prononcent à l'identique, bien que formés de mots différents... Un « hall aux rimes », en quelque sorte !

Pour proposer d'autres vers holorimes, contactez le webmestre.

Ah ! ce qu'on sert de faux ré
À ce concert de Fauré

Ah ! vois au pont du Loing de la vogue en mer, Dante
Hâve oiseau, pondu loin de la vogue ennuyeuse (Alphonse Allais explique que la rime n'est pas riche, mais qu'il préfère cela à la trivialité !)

Aidé, j'adhère au quai, lâche et rond je m'ébats
Et déjà des roquets lâchés rongent mes bas

Aimante araignée, ogre illogique, est là
Aimant à régner au gris logis qu'elle a (Victor Hugo)

À Lesbos, à Tyr, l'évangile est appris
Ah ! laisse, beau satyre, l'Ève en gilet t'a pris (David P. Massot)

Andorre-la-Vieille
Endors la vieille


Ardemment
Hard amant

Artie Shaw (jazzman américain)
Artichaut

As et saouls vantent au Lycée Janson de Sailly
Assez souvent au lit ces gens sont de saillie (Gabriel de Lautrec)

Au Café de la Paix, grand-père, il se fait tard
Oh ! qu'a fait de la pègre en péril ce fêtard ? (Lucien Reymond)


Au secours
Os court

Barack Obama
Baraque au bas mât


Basmati
Basse Mathy (Mimie... On ne rit pas !)

Ça chatouille
Sacha touille
Sa chatte, ouille !

Carla Bruni
Carl a bruni
Car la bru nie

Ce salopard vint avec Sébastien
Ce salaud parvint à vexer Bastien

C'est élégant
C'était les gants

Cet homme est ténor mais m'embête
Cet homme est énormément bête

Colchiques dans les prés
Kohl chie que dans les prés


Cole Porter (compositeur et parolier américain)
Colporteur


Corps enseignant
Coran saignant


Dans ces bois automnaux, graves et romantiques
Danse et bois aux tonneaux, graves et rhum antique (Prévert)


Dans ces meubles laqués, rideaux et dais moroses
Danse, aime, bleu laquais, ris d'oser des mots roses (Charles Cros)

Dans cet antre, lassés de gêner au Palais
Dansaient entrelacés deux généraux pas laids (Charles Cros)

Danse, prélat ! L'abbé t'apprit l'air en plain-chant !
Dans ce pré-là, la bête a pris l'air en pleins champs (Luc Étienne)


Dans ces eaux-là
Dansez, Zola !

Darfour
Dard fourre


Dès demain
Des deux mains


Dîner presque parfait
Dix nez presque pas refaits

Éduquons !
Eh, Ducon !
Le slogan « Éduquons ! C'est une insulte ? » fut créé par Daniel Robert pour le lancement, en 1994, de La Cinquième (chaîne de télévision française)

Élague avec l'or, arrose, amour où je vis
Et l'agave éclora, rose âme ou rouge vie (Alexander Guilbert)


Éléonore
Elle est au nord


Elle sort là-bas des menthes
Et le sort l'abat démente (Louise de Vilmorin)


En terre inconnue
En terrain connu


En voie de l'être
Envoi de lettres
Envoie deux lettres
Envoie, Delaître !

Et ma blême araignée, ogre illogique et las
Aimable, aime à régner au gris logis qu'elle a (Victor Hugo)

Étonnamment monotone et lasse
Est ton âme en mon automne, hélas ! (Louise de Vilmorin)

Étrange persienne, insidieux volet
Être ange, Père Sienne, ainsi Dieu volait

For ever
Faux rêveur


Fossile
Fausse île
Faux cils


Full contact
Fous l'contact


Gall, amant de la Reine, alla, tour magnanime
Galamment de l'arène à la tour Magne, à Nîmes (Henri Monnier)

Goal keeper
Gaule qui perd


Guillaume Durand
Guy, homme du rang


Henri Cochet
En ricochet

Holorime
Hall aux rimes

Il est ce Perceval, heureux père sera
Il espère... Ce valeureux percera

Il faut pacifier, il faut désarmer (ce qu'a dit le Pape)
Il faut pas s’y fier, il faut des armées (ce qu'a compris Bush)

Jacques Seiler (acteur français)
J'accélère

Je dis, mettons, vers mes passages souterrains
Jeudi, mes tons verts, mais pas sages, sous tes reins

Je n'y vois rien
Jeune Ivoirien


L'abbé, tu mènes cet oiseau-là
La Bête humaine, c'est toi Zola


La belle Ève a l'âme hantée
L'abbé laid va lamenter (Louise de Vilmorin)


La fin des temps
La faim détend


La mère se rit du philanthrope au logis
La mercerie du fil, anthropologie

La messe est dite
Lââm, est-ce Édith ?

Lanaudois (de Lanaudière, Québec)
L'âne audois
L'anneau-doigt


La protubérance
Lapereau tubé, rance

La tante raide a un col chic
La tenthrède a un colchique

Laurent Picha virant, coup hardi, bat Empy
Lors Empy chavirant, couard, dit « Bah, tant pis ! »


Le chant des sirènes
Le champ des six rennes


Le Faubourg Saint-Honoré
Le faux Boursin tonne aux raies


Les arts vivants
Lézard vivant


Les Cénobites tranquilles
Laissez nos bites tranquilles !


Les fesses à l'air
L'effet salaire

Les Garçons Bouchers
Les gares sont bouchées


Les temps sont durs
L'étançon dur(e)


L'estomac dans les talons
Laisse Thomas dans l'étalon

L'habitat urbain
La bite à Urbain

L'holorime, ça m’use
Lolo rime, s'amuse


Littérature
Lis tes ratures


Lustucru
L'eusses-tu cru ?

Luxembourgeoise
Luc s'embourgeoise


Ma femme m'affame (Philippe Geluck)

Maître queux
Mettre queue

Mea culpa
Méat coule pas


Montreuil
Montre œil
Mon treuil


Mort sur le coup
Mord sur (morsure) le cou

Montsalvy
Mon sale vit


MUOBZLNDSATEGPYWQFIJKCRXHV
Emu au baiser d'Hélène (déesse athée), Egée, pays grec doux, bleu, vécut effigie cassée et rixe achevée (pangramme allographe, comportant exactement les 26 lettres de l'alphabet et formant phonétiquement une phrase !)


Nutella
Nu, t'es là


Ô fragiles Hébreux ! Allez, Rebecca, tombe !
Offre à Gilles zèbre, œufs. À l'Érèbe hécatombe ! (Victor Hugo)

Olorime
Hall aux rimes

Ô maître, est-ce vous qui m'aimez ?
Ô maîtresse, vous qui m'aimez !


Ottokar (ancien roi de Bohême)
Autocar

Parisyllabique
Par ici, la bique

Par les Bois du Djinn où s'entasse de l'effroi
Parle et bois du gin ou cent tasses de lait froid (Alphonse Allais)

Par ses charmes, appas, ris, et du Pacha beauté
Parsé charma Paris et dupa Chat botté


Phéromone
Faire aumône


Pie VII
Pissette

Plus le concert dure, plus l'habitant jouit
Plus le con serre dur, plus la bite en jouit

Polanski
Paul en ski


Puits sans fond
Puissants fonds

Revanchard, Dassault
Revend chars d'assaut (Yvon Duval)


Rue d'Istanbul
Rudiste en boule


Sadi Carnot
Sadique Arnaud

Saint-Patrick
Sympa trique
Sympatrique (se dit des espèces vivant ensemble sans s'hybrider)

Salut, t'es russe ?
Sale utérus

Sans foi ni loi
Sans foie ni l'oie


Scorsese
Score 16

Si je ne m'abuse
Si jeune, ma buse
Six jeunes m'abusent

Si, mon fils, ton tutu raccommodé part
Simon fiston, tu tueras comme au départ


Singapourien
Cinq gars pour rien

Sodome et Gomorrhe
Sceaux d'hommes égaux morts
Seaux d'eau, mégots morts (Claude Gagnière)

Son imper vert, qu'il aime échancré, dut l'épater, tic
Son nain pervers, qu'il est méchant, crédule et pathétique


Sortez couverts
Sors tes couverts


Telle est une Estelle
Tes laitues naissent-elles ?

Tequila
T'es qui, là ?
Thé qu'il a


Terrain connu
Terre inconnue

Toilettes rangées
Toi l'étranger


Vachette amère
Va chez ta mère !


Val kilmer
Val : qu'il meurt !


Vaux-le-Vicomte
Volvic : honte



Enfin, voici plusieurs phrases – en français ou en anglais – qui illustrent l'importance de la ponctuation :

Allons manger Mamie !
Allons manger, Mamie !

Le maître dit l'élève est un imbécile
Le maître dit : « l'élève est un imbécile ».
Le maître, dit l'élève, est un imbécile.


A woman without her man is nothing
A woman, without her man, is nothing (une femme, sans son homme, n'est rien)

A woman : without her, man is nothing (une femme : sans elle, l'homme n'est rien)


N. B. : Toute reproduction totale ou partielle du contenu de cette rubrique sur un site tiers, sans autorisation, est strictement interdite. En revanche, il est permis d'insérer un lien pointant vers cette page.

bouton-sommaire